Purification de l’air par les ions négatifs

L’air transporte des particules et des gaz mais aussi de nombreux allergènes, virus, bactéries, odeurs… Autant de polluants que l’on retrouve en forte concentration dans nos habitats.

L’air intérieur est 5 à 10 fois plus pollué que l’air extérieur et nous y passons près de 80% de notre temps. Le foyer représente 58 à 67% de l’exposition totale aux particules fines et ultrafines.

Aérer permet de diluer la pollution, mais pas de l’éliminer…

TEQOYA a développé des purificateurs d’air capables de restituer de l’air dont la qualité est comparable à celle que l’on respire dans les milieux naturels les plus purs (Montagne, Mer et Campagne).
La technologie « TEQOYA » repose sur un dispositif unique de génération importante d’ions négatifs, ne produisant ni Ozone (O3), ni Oxydes d’Azote (NOx), et ainsi permet de reproduire les conditions naturelles d’un air sain et dépollué.

La pollution de l’air intérieur n’est pas une fatalité

La pollution de l’air a des effets significatifs sur l’environnement mais aussi sur notre santé. Les ions négatifs sont de véritables alliés pour la santé avec des bienfaits avérés :
• Réduction des effets de l’asthme et des difficultés respiratoires
• Amélioration de la qualité de sommeil réparateur
• Amélioration de l’oxygénation du sang, de la pression artérielle et du rythme cardiaque
• Régulation de la production de sérotonine (hormone de stress et de l’humeur)

 

Les bienfaits sur la dépollution de l’air

Il a été montré que certains appareils grand public utilisant une technologie de génération d’ions négatifs éliminent des particules en suspension dans l’air, la poussière, la fumée de cigarette, les pellicules d’animaux de compagnie, le pollen, des spores de moisissures, des virus et des bactéries. Un ioniseur puissant permet d’obtenir les résultats suivants : une opération de 30 minutes a abouti à l’élimination de 97 % des particules de 0,1 microns (particules ultrafines) et de de 95 % des particules de 1 micron (particules fines). De plus les ions négatifs réduisent la concentration des aérosols en bactéries viables : 95% en 2 heures suivant des tests réalisés en laboratoire. Dans une expérience conduite en atmosphère contrôlée dans une étable, l’ionisation a permis de réduire la concentration de particules fines (PM10) de 70 à 75%.

Lien vers le dossier complet